Concours interne TSPDD : Nature et programme des épreuves du concours interne pour l’accès au grade de TSPDD

#2020#concours#catégorie B#TSPDD
Dernière mise à jour le : 14 décembre 2020

L’arrêté du 8 décembre 2020 modifie l’arrêté du 13 décembre 2012 relatif aux modalités d’organisation, à la nature et au programme des épreuves du concours interne pour l’accès au grade de technicien supérieur principal du développement durable ainsi qu’à la composition et au fonctionnement du jury.

Les dispositions de l’article 3 de l’arrêté du 13 décembre 2012 susvisé sont supprimées et remplacées par les dispositions suivantes :

Epreuves écrites d’admissibilité :

L’épreuve n° 1 consiste, à partir d’un dossier documentaire de vingt-cinq pages maximum, en la rédaction d’une note.

Le dossier porte sur des sujets d’actualité en lien avec les missions du corps des techniciens supérieurs principaux du développement durable, notamment dans les domaines de l’environnement, de la mer et de l’aménagement durable du territoire et des infrastructures. Il est constitué d’articles de la presse quotidienne ou spécialisée, de schémas, de graphiques ou de statistiques. Le dossier comporte également une présentation détaillée des attentes du jury.
Cette épreuve est destinée à apprécier la capacité de compréhension d’un problème, les qualités d’analyse, de rédaction et l’aptitude du candidat à proposer des solutions démontrant son savoir-faire professionnel (durée : 3 heures, coefficient 2).

Epreuve n° 2 : Une épreuve écrite en deux partie comprenant :

  1. Un cas pratique avec mise en situation professionnelle à partir d’un dossier présentant des documents à caractère scientifique faisant appel, éventuellement, à des calculs et raisonnements scientifiques. Cette épreuve doit permettre de sélectionner les candidats sur leur connaissance de la spécialité choisie lors de l’inscription, sur leur méthodologie ainsi que sur leur capacité à analyser, rédiger et mettre en perspective les enjeux d’un dossier soumis à l’expertise d’un technicien supérieur principal du développement durable. Pour cette première partie de l’épreuve, le dossier documentaire ne peut excéder 10 pages.
  2. Cinq questions à réponse courtes au plus, portant sur les principes fondamentaux de la spécialité considérée.

Le programme par spécialité et par domaine est établi en annexe I du présent arrêté (durée : 3 heures ; coefficient 3).

Epreuve(s) d’admission :

Epreuve n° 3 :

Entretien avec le jury visant à reconnaître les acquis de l’expérience professionnelle du candidat et à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat, sa motivation, sa capacité à se situer dans un environnement professionnel et à s’adapter aux fonctions qui peuvent être confiées à un technicien supérieur principal du développement durable. En vue de cette épreuve, le candidat établit préalablement un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle tel que défini en annexe n° III au présent arrêté, qu’il remet avant la date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle et un guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet du ministère de la transition écologique. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle est transmis au jury mais n’est pas noté. Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation.
L’entretien débute par un exposé du candidat, des différentes étapes de son parcours professionnel, pendant une durée de dix minutes au plus.
L’entretien se poursuit, à partir de l’exposé que le candidat a présenté, sur des questions relatives à l’environnement professionnel, aux projets et motivations professionnels du candidat (durée : 30 minutes ; coefficient 6).

Epreuve n° 4 :

Pour les candidats inscrits dans la spécialité « navigation, sécurité maritime et gestion de la ressource halieutique et des espaces marin et littoral », une seconde épreuve d’admission de natation est prévue, définie comme suit :

  • une distance de 50 mètres, départ plongé, à parcourir en nage libre, (coefficient 1) ;

Annexe spécifiant les programmes par spécialité et le BARÈME DE L’EXERCICE PHYSIQUE DE NATATION