Top départ de la campagne des entretiens professionnels

#promotion#2021#carrière#formation#mobilité#services
Dernière mise à jour le : 24 février 2021

Les campagnes des entretiens professionnels et des entretiens de formation se fondent sur le décret n° 2010-888 du 28 juillet 2010 relatif aux conditions générales de l’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires de l’Etat.

La campagne au titre de l’année 2020 a démarré par note du directeur des ressources humaines du 22 janvier 2021.
Elle prendra fin le 30 avril 2021 (comptes rendus notifiés).

La campagne des entretiens professionnels et des entretiens de formation

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un moment d’échanges et de dialogue entre l’agent et son supérieur hiérarchique direct.

Il s’agit de faire le bilan de l’année écoulée, de fixer les objectifs de l’année et de définir les moyens de les atteindre afin d’établir la valeur professionnelle de l’agent, de discuter des évolutions du poste et des besoins de formation.

L’entretien professionnel est l’occasion de faire le point :

  • sur sa fiche de poste, notamment les missions et objectifs
  • sur son coefficient de modulation individuel (CMI) qui doit être reconsidéré chaque année car il reflète la manière de servir de l’agent (par ex. : CMI qui stagne, qui a été revu anormalement à la baisse suite à une promotion…)
  • sur la promotion individuelle (demande de transparence)
  • sur son souhait d’évolution professionnelle (mobilité)
  • sur ses besoins en formation professionnelle

Pour qui ?

Les agents fonctionnaires ou contractuels.

Ne sont pas concernés :

  • les fonctionnaires stagiaires
  • les chargés de recherche et les directeurs de recherche du développement durable
  • les ouvriers des parcs et ateliers (OPA)
  • les permanents sur des mandats associatifs, électifs ou syndicaux bénéficiant d’une décharge totale d’activité

Comment ?

L’entretien est planifié par le supérieur hiérarchique direct de l’agent qui lui communique la date au moins huit jours à l’avance.
Il est habituellement réalisé en présentiel, cependant dans le cadre de la crise sanitaire il peut-être réalisé en audioconférence ou en visioconférence.
Le moment d’échange professionnel est immédiatement suivi de l’entretien de formation.
Il donne lieu un compte rendu d’entretien professionnel qui est rédigé pendant ou après l’entretien et qui sera ensuite versé au dossier administratif de l’agent.

Certains services expérimentent Estève (évolution du système de traitement de l’évaluation dématérialisée), le processus d’entretien professionnel est alors dématérialisé (voir les documents joints). [1]

les étapes de validation et de notification du compte rendu :

  1. il est daté et signé par le supérieur hiérarchique direct
  2. l’agent à 10 jours pour y inscrire ses observations, le dater et le signer
  3. il est daté et visé par l’autorité hiérarchique n+2
  4. il est notifié dès lors que l’agent a signé et daté ce document

Le délai de réalisation et de notification de l’entretien est fixé par la note du DRH.

Que faire en cas de désaccord ?

L’agent peut demander la révision du compte rendu d’entretien professionnel auprès de son autorité hiérarchique dans les 10 jours ouvrés suivant la notification de ce dernier.

En outre, il peut faire l’objet de recours administratif (recours gracieux) et contentieux (tribunal administratif).

Pour toutes demandes d’accompagnement concernant l’entretien professionnel et de formation, contactez la permanence du SNAFIT-UNSA .

[1Le SNAFiT, qui n’est pas favorable au déploiement de cet outil car il ne répond pas aux critères de l’entretien d’évaluation, invite l’agent concerné à la plus grande vigilance lors de la validation finale qui ne permet plus d’apporter de modifications !