L’entretien professionnel au titre de 2021 : à quoi ça sert ?

#promotion#carrière#formation#mobilité#services#2022
Dernière mise à jour le : 7 juin 2022

Report de la fin de la campagne des entretiens professionnels au 17 juin 2022

Lien intranet : http://intra.portail.e2.rie.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=19930
Lien extranet : http://extranet.portail.developpement-durable.gouv.fr/report-de-la-fin-de-la-campagne-des-entretiens-a19930.html


Les campagnes des entretiens professionnels et des entretiens de formation se fondent sur le décret n° 2010-888 du 28 juillet 2010 relatif aux conditions générales de l’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires de l’Etat.

Les agents contractuels sont également concernés au titre du décret n° 2014-364 du 21 mars 2014 modifiant le décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents non titulaires de l’Etat pris pour l’application de l’article 7 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’Etat.


La campagne d’entretiens professionnels et d’entretiens de formation des agents des MTE/MCTRCT/MM au titre de 2021 a démarré par note du DRH du 4 janvier 2022.
Par ailleurs, la note de gestion du 19 janvier 2022 présente la mise en œuvre de la campagne d’entretiens professionnels 2021 des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts (IPEF).
Compte tenu du niveau de réalisation des comptes rendus d’entretien professionnel, la date de la fin de la campagne, initialement prévue au 29 avril 2022, puis reportée au 31 mai 2022, est finalement reportée au 17 juin 2022 (comptes rendus notifiés).

L’entretien professionnel et l’entretien de formation

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un moment important de l’année au cours duquel il est possible de formaliser ses souhaits d’évolutions avec son supérieur hiérarchique (mobilité, promotion, formation...). C’est l’occasion également de fixer la feuille de route des objectifs pour l’année à venir et de faire le point sur l’évaluation de sa manière de servir de l’année écoulée.

C’est l’occasion de faire le point :

  • sur votre fiche de poste, notamment les missions et objectifs
  • sur la modulation de votre complément indemnitaire annuel (CIA) qui valorise votre engagement professionnel et votre manière de servir et qui doit être reconsidéré chaque année
  • sur la promotion individuelle (demande de transparence)
  • sur votre souhait d’évolution professionnelle (mobilité)
  • sur vos besoins en formation professionnelle

Par ailleurs, le compte rendu de cet entretien est un document officiel de votre carrière qui vous sera utile pour les prochaines années.

Ces deux entretiens sont obligatoires, il s’agit d’un droit pour chaque agent et d’un devoir pour toute personne placée en situation de management.

Il porte sur la période comprise entre le 1er janvier de l’année N-1 et le 31 décembre de l’année N-1.

Qui est concerné ?

Les agent(e)s titulaires et non titulaires.

Les agent(e)s arrivés en cours d’année doivent également bénéficier d’un entretien assorti d’objectifs en complément des appréciations recueillis auprès de leur ancien service.

Ne sont pas concernés :

 les fonctionnaires stagiaires
 les chargés de recherche et les directeurs de recherche du développement durable
 les ouvriers des parcs et ateliers (OPA)
 les techniciens supérieurs des études et de l’exploitation de l’aviation civile
 les ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne
 les permanents sur des mandats associatifs, électifs ou syndicaux bénéficiant d’une décharge totale d’activité
 les emplois de direction (directeurs généraux, directeurs d’administration centrale, cadres sur emplois de direction d’administration territoriale de l’État et directeurs interdépartementaux des routes) font l’objet d’une évaluation spécifique
 les administrateurs des affaires maritimes et les professeurs de l’enseignement maritime font l’objet d’un entretien de notation spécifique

Les dispositifs spécifiques :

 les agent(e)s des MTE-MCTRCT-MM sortant en détachement, mis à disposition (MAD) ou en position normale d’activité (PNA), bénéficient d’un entretien de la part de leur service d’accueil sur les supports fournis par les MTE-MCTRCT-MM ou, à défaut, sur ceux de leur service d’accueil
 les agent(e)s entrant en détachement, MAD ou PNA, bénéficient d’un entretien sur les supports propres à leur service d’origine ou, à défaut, sur ceux fournis par nos ministères
 les agent(e)s affectés dans les directions départementales interministérielles sont soumis à des dispositions spécifiques
 les ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts (IPEF) font l’objet d’un modèle de CREP spécifique
 les administrateurs civils disposent d’un modèle spécifique de CREP
 les agent(e)s détachés sur emplois fonctionnels de chefs de service ou sous-directeurs en administration centrale disposent d’un modèle spécifique de CREP

Comment ça se passe ?

L’entretien est planifié par votre supérieur hiérarchique direct (N+1) qui vous communique la date au moins huit jours à l’avance. Les délais de réalisation et de notification de l’entretien sont fixés par note du DRH chaque année.

C’est un échange bilatéral qui est habituellement réalisé en présentiel, cependant dans le cadre de la crise sanitaire il peut être réalisé en visioconférence. Sa durée doit être de nature à permettre un échange réellement constructif.

Le moment d’échange professionnel est immédiatement suivi de l’entretien de formation.

Un compte rendu d’entretien professionnel (CREP) qui retranscrit cet échange est établi par votre supérieur hiérarchique direct (N+1) sur un support dématérialisé avec l’application ESTÈVE (Évolution du Système de Traitement de l’EValuation dématérialiséE) [1] si vous êtes un agent des MTE-MCTRCT-MM autrement sous format papier.

Quelles sont les étapes de validation et de notification du CREP ?

1- votre supérieur hiérarchique direct (N+1) rédige, signe et vous transmet le CREP dans les jours suivants l’entretien
2- vous avez ensuite 10 jours (attention : le délai court à compter de la date de remise du compte rendu) pour y apposer vos observations, le dater, le signer puis le renvoyer à votre N+1
3- il est ensuite communiqué à votre N+2 qui peut formuler ses observations sur votre valeur professionnelle et qui le date et le vise
4- il sera notifié dès lors que vous aurez signé et daté ce document
5- il est alors envoyé à votre N+2
6- si le CREP est sous format papier, il sera ensuite versé à votre dossier individuel agent (DIA)

Que faire en cas de désaccord ?

Vous pouvez demander la révision du CREP dématérialisé sous ESTEVE ou CREP version papier auprès de votre autorité hiérarchique dans les 10 jours ouvrés suivant la notification de ce dernier.

En outre, il peut faire l’objet de recours gracieux, contentieux ou hiérarchique qui devra être rédigé sur un document distinct.


Pour toutes demandes d’accompagnement concernant l’entretien professionnel et de formation, contactez la permanence du SNAFIT-UNSA .


[1Le SNAFiT, qui n’est pas favorable au déploiement de cet outil car il ne répond pas aux critères de l’entretien d’évaluation, vous invite à la plus grande vigilance lors de la validation finale qui ne permet plus d’apporter de modifications !