Action sociale interministériel : des propositions pour une vision à moyen terme

#action sociale #UNSA-FP
Dernière mise à jour le : 11 juin 2020

Après avoir rappelé le 6 mai à l’administration ses urgences pour l’action sociale interministérielle (ASI), l’UNSA Fonction Publique a adressé à Olivier Dussopt, Secrétaire d’État chargé de la Fonction Publique, ses propositions d’améliorations et d’innovations en matière d’ASI :

  • Chèques vacances, une bonification spécifique pour les agents ouvrant des plans en 2020 ;
  • Un nouveau plan réservation de berceaux en crèches après 2021 ;
  • Une aide aux études supérieures sous forme d’une prestation supplémentaire à celles déjà portées par les ministères ;
  • Pour les contractuels en CDI, un dispositif comparable à celui de l’aide à l’installation des personnels ;
  • La reprise conventionnelle de réservation de logements sociaux ;
  • La réservation sur tout le territoire de logements d’urgence ou temporaires ;
  • La création d’un fonds de garanties locatives pour tous les agents publics de l’État et un accompagnement particulier des primo-affectés en zone tendue ;
  • Un relèvement régulier du seuil de l’indice permettant l’accès à la prestation interministérielle repas ;
  • Une enquête de besoin des agents qui ne bénéficient d’aucune prestation ;
  • Un regard particulier quant aux agents affectés dans les DROM et COM, tenant compte des particularités de chacun de ces territoires ;
  • Les prestations d’action sociale des agents qui rejoindront les futurs secrétariats généraux communs aux préfectures et DDI, qui soulève à nouveau le sujet des harmonisations dans les services interministériels.

Ces revendications ont été construites en tirant des premières leçons de la crise pour une projection en 2021 et au-delà.

Retrouvez l’article en intégralité sur le site de l’UNSA-FP.


L’action sociale inter­mi­nis­té­rielle s’adresse à tous les agents de la fonc­tion publi­que de l’État :

Dépliant DGAFP des prestations interministérielles 2019