Dispositif national de surveillance de la qualité de l’air ambiant

#arrêté#2021#climat#énergie
Dernière mise à jour le : 20 avril 2021

Les acteurs du dispositif national de surveillance de la qualité de l’air ambiant :

  1. le ministère en charge de l’écologie,
  2. les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA),
  3. le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA),
  4. le consortium PREV’AIR.

1. le ministère en charge de l’écologie est responsable du dispositif national de surveillance de la qualité de l’air.

2. Les AASQA mettent en œuvre la surveillance à l’échelle régionale et informent sur la qualité de l’air, notamment en cas d’épisodes de pollution atmosphérique.
Chaque AASQA calcule et publie chaque jour un indice de qualité de l’air : l’indice ATMO.

3. Le LCSQA (groupement d’intérêt scientifique de l’INERIS, du Laboratoire national de métrologie et d’essais et de l’Ecole nationale supérieure Mines-Télécom Lille Douai) assure la coordination technique et scientifique de la surveillance de la qualité de l’air.




4. Le consortium PREV’AIR : plateforme nationale de prévision et de cartographie de la qualité de l’air, développée et gérée par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, avec l’appui de Météo-France, du Centre national de la recherche scientifique et du LCSQA.


Arrêté du 16 avril 2021 relatif au dispositif national de surveillance de la qualité de l’air ambiant.


Les ressources :